La Confédération Nationale des Foyers Ruraux et la Fédération des Foyers Ruraux 31-65 appellent à davantage de concertation avec l'ensemble de la société civile !

Les Foyers Ruraux regroupent aujourd’hui 180 000 adhérents au sein de 2 200 associations locales et 64 fédérations départementales et/ou régionales. En Haute Garonne et en Hautes Pyrénées, nous représentons 130 associations locales et 19500 habitants qui adhérent au mouvement.

Notre réseau porte les valeurs de l’Education populaire ; il contribue au maintien du lien social et au bien vivre ensemble en proposant des actions ouvertes à tous, grâce à l’appui de milliers de bénévoles, de salariés et de collectivités locales qui les soutiennent.

Une vive inquiétude s’y exprime actuellement suite aux annonces concernant l’assouplissement de la réforme des rythmes scolaires, de la suppression des contrats aidés, de la volonté de supprimer les Conseils Départementaux là ou une métropole urbaine existe et une réforme des ressources pour les collectivités locales. En effet, l’assouplissement soudain de la réforme des rythmes scolaires, la suppression brutale des contrats aidés ont remis en cause le principe de concertation entre les acteurs concernés. Pour les contrats aidés, il est évident qu’une véritable évaluation de leurs effets doit être réalisée, afin de prendre les meilleures décisions possibles. Néanmoins, de nombreuses associations adhérentes ont dû se résoudre à l’arrêt brutal de projets dans leurs territoires, sans avoir eu le temps de réfléchir à mobiliser de nouvelles ressources financières pour pérenniser les emplois en question.

Les effets des baisses annoncées pour les collectivités locales vont avoir un impact direct sur les associations locales, la suppression des départements là où une Métropole existe est un signal inquiétant pour les territoires ruraux.

Les Foyers Ruraux craignent que ces décisions et leurs effets contribuent au découragement des acteurs bénévoles et participent à l’accroissement des inégalités, à la fois entre les territoires, et par ricochet, entre les habitants.

Au vu de ces constats, les Foyers Ruraux souhaitent rappeler deux points d’attention sur lesquels ils avaient alerté les candidats aux élections présidentielle et législative 2017 :

-  Mettre l’implication citoyenne au cœur de toutes les politiques en donnant aux associations, qui sont aussi la société civile, une place de co-construction dans toutes les décisions de la vie publique.

-  Redonner des moyens au temps de la réflexion et de la co-construction via de véritables soutiens pérennes, humains et financiers aux acteurs de la vie des territoires, dont les associations sont des composantes incontournables et indispensables.

Parce que les Foyers Ruraux sont tisseurs de lien social et tisseurs de lien rural.

Pour le Bureau de la CNFR, Pascal Bailleau, Président

Pour les Foyers Ruraux 31-65, Hélène Coulomb, Présidente

 

L'Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
4
5
6
7
8
9
10
11
12
20
21
22
25
26
27
28
29
30
31

Focus